Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 19:27

DATE

TRAVAUX DE LA JOURNEE
19/07/2011

+ Demande subvention Fondation Pierre Rahbi ( cf lien)

+ Questionnaire présentation pour personnes intéressées par projet

20/07/2011

+ Cartographie projet jardins et fermes pédagogiques (cf article
21/072011

+ Cartographie CPIE ( cf article)     

+ Invitation rencontre groupe de travail ( rencontre prévue pour le mois d'aout)

                                                                                 Voici un tableau présentant leprojet Vs derniers travaux effectués

 

 

 

 


 

 

 


24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 11:33

images-copie-3      Dans le cadre de "l'étude de faisabilité" pour le projet, un inventaire des initiatives similaires va être effectué. Cet inventaire va répertorier :


                 - les fermes pédagogiques

 

       - les projets de jardins pédagogiques ( écoles, communes...)

 

Le but de cette enquête permettrait par la suite de recueillir les témoignagnes et les expériences vécues.


imagesb

Vous avez entendu parlé d'un projet prés de chez vous ????

 

   Vous pouvez également contribuer à cet inventaire en indiquant sur la carte les projets dont vous avez entendu parlé ou bien dont vous êtes l'initiateur/ou participant.

 

Pour cela, une carte interactive est disponible.(Voir démarche à effectuer ci dessous)



(Cliquer ci dessous pour accéder à la carte interactive)

imagesh.jpgLa démarche est simple.

 

(Si une fenêtre commençant pas This map will be....apparait , cliquer sur Next puis Finish sans changer les paramètres ).

 

- Tout d'abord, il vous faut aller sur Login en haut , à droite de l'écran. Entrer "jardins" dans Username ainsi que dans Password, puis , cliquer sur Login  

 

- Une fois la carte " Les projets de jardins pédagogiques" affichée, il vous faut cliquer sur le bouton Build This Map

 

- Sous cet onglet, cliquer sur Add Marker . Une fenêtre va s'ouvrir permettant de localiser le lieu du projet .


- Taper le nom de la commune où se situe le projet, dans la première cellule "by searching" puis cliquer sur "search" juste à côté de la cellule.

 

- Choisir le nom de la commune dans la liste proposée.

 

-Suite à cela, le marqueur  va pointer le lieu sélectionné sur la carte. Laisser le nom du projet  dans la cellule "Title" et, si possible une petite description de ce dernier dans la cellule "Description". Vous pouvez également laisser les contacts de la structure ( e mail, site internet...) dans cette cellule.

 

-Cliquer sur le bouton Save

 

Si vous rencontrez un problème n'hésitez pas à me contacter....

 

  

23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 17:57

 

bandeau les amanins
     Un moment FESTIF pour vivre une écologie joyeuse et engagée !
Parce que nous étions 1200 à se réunir le 29 mai 2010 pour les 5 ans des Amanins autour du thème "Ecologie et Coopération", parce que nous concluons un premier cycle de forums et conférences, parce que les Amanins est intégré au réseau Terre et Humanisme de Pierre Rabhi, parce que l’écologie est aussi synonyme de fête...

Nous organisons un bel évènement festif autour de la Terre et L’Humanisme pour vivre une écologie joyeuse et engagée !

A l’aube d’une année décisive, éco-citoyens, créatifs culturels et acteurs du changement constituent aujourd’hui une dynamique puissante. La fête des Amanins pour la Terre et l’Humanisme incarne ce mouvement socioculturel uni et engagé où les citoyens se réapproprient le pouvoir d’agir pour la transformation de leur territoire.

Venez nombreux, cette fête se veut un moment de rassemblement, un moment de célébration de l’écologie !


Des témoignages pour « célébrer l’écologie »

Des acteurs/penseurs remarquables garants de l’éthique et de la transmission. Ils interviendront pour nous proposer un message positif sur la Terre et l’Humanisme - de leur choix, de leur sensibilité :


Pierre RABHI- paysan philosophe
Coline SERREAU - artiste et réalisatrice
Isabelle PELOUX - directrice de l'école du "Colibri"
Paul ARIES - sociologue
Michèle RIVASI - eurodéputé de Europe Ecologie les Vert
Yves MICHEL - éditeur / Créatifs Culturels
Philippe MEIRIEU - pédagogue et élu Europe Ecologie les Verts
Thomas D’ANSEMBOURG - écrivain et conférencier
Jean Guy HENCKEL - président fondateur du réseau "Jardins de Cocagne"
Albert JACQUARD - Scientifique (à valider car il reviendra d'un séjour à l'étranger)
Philippe DESBROSSES - agriculteur, docteur en sciences de l’environnement
Sjoerd WARTENA - agriculteur, fondateur de "Terre de Liens"
Lama LHUNDROUP - lama du centre bouddhiste "Karma Ling"
Alain CHEVILLAT - directeur-fondateur de "Terre du Ciel"
Alain AUBRY - animateur du mouvement des Colibris

Avec notre plus grand regret, Eric JULIEN et Edgar MORIN ont du annuler cette semaine leur venue pour des contre-temps spécifiés lors de norte invitation.

Une volupté de bouffonerie... des spectacles de clowns, contes et théâtres comiques

Des artistes comiques garants de la légèreté, du rire et de la bonne humeur.

 

La compagnie des NOUVEAUX NEZ présente- « Maintenant je touche du bois » de et avec André Riot Sarcey - spectacle déstiné aux adultes
Télécharger la présentation

La compagnie DOUBLE UN - contes Nature écolo-marrants

Le NEZ AU VENT - « Le regard du clown » une vision décalée et légère d'un couple de clowns analystes

AUSSIBAL Compagnie - A travers une scénographie et de création, la compagnié nous proposera une lecture subtile et belle des Amanins

 

Animations et ateliers... Une implication citoyenne

Ca bouge en ces périodes de transition, aussi les membres du réseau de Pierre Rabhi, vous proposent-ils des solutions pour mettre en mouvement une politique en acte portée par la société civile.


Projection du film de clôture du premier cycle de forum ECOLOGIE ET COOPERATION des Amanins


Présentation de l’action « TRANSFORMONS NOS TERRITOIRES » par le Mouvement des Colibris.

Table ronde sur l’action de la FONDATION Pierre RABHI


Atelier du MAPIC "l'engagement citoyen : une autre façon de faire de la politique"

Un "SOL VIVANT" par Terre et Humanisme

 

De la musique... un concert caustique et décalé

YOANNA - Chanson française, musette, texte et auto-dérision. Un brun de femme en énergie !
Télécharger la présentation

Les MALPOLIS - Ironie, altermondialiste, un duo caustique !
Télécharger la présentation



Un bal musette...

Dansant et festif, il offrira un beau moment le samedi soir pour que les citoyens présents puissent danser, se déhancher... s’exprimer ! Avec le groupe NUIT DE FETE déjà présent aux Amanins le 29 mai 2010.


 

Un village des initiatives

Regroupement d'initiatives écologiques porteuses de projet, offrant la possibilité de s'investir et d’agir :

Terre et Humanisme, l'Association Ecologie au Quotidien de Die, Ecole de la Nature et des Savoirs, Association pour la coordination de la nouvelle éducation populaire, Fondation Pierre Rabhi, Terre du Ciel, Centre Boudhiste Karma Ling, Planet'Aiire, Le Hameau des Buis, le Mouvement des colibris, Greenpeace, la Coopérative 26-07, le Mapic, Monastère de Solan, L'Age de faire, L'Agence echo de la Terre, Stockethic, Association CNV, UNIPAZ, Passerelle eco, éditions du Yves Michel, Sortir du Nucléaire 26-07, Association Regard'ailleurs.



Une restauration « du jardin à l’assiette » et une buvette sobre et heureuse

Bons casse-croûtes aux fromages de la Drôme, merguez maison, salades et légumes du jardin etc... On danse, on écoute, on échange mais purée ... on mange aussi ! A la sobriété heureuse, on sert du vin du monastère de Solan, de la bière artisanale locale et du bon jus de fruit du cru.

 

PARTENAIRES
TARIFS

Adultes : 13 € la journée, 20 € le pass de deux jours
De 6 à 14 ans (inclus) : 5 € la journée, 8 € le pass de deux jours
Gratuit pour les enfants de moins de 5 ans (inclus)

INFOS PRATIQUES

Pas de réservation, billetterie sur place.
Les Amanins ne propose pas d’hébergements pour cet événement et le camping sauvage ne sera pas autorisé, voici une liste non exhaustive de lieux pour vos héberger.
Télécharger la liste
Pour l’accès au centre rdv sur le site des Amanins

Published by VINCENT - dans EVENEMENTS
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 12:12

          imagesa  

 

         Les réseaux territoriaux d'éducation à l'environnement vers un développement durable regroupent divers acteurs.

Ces derniers sont soucieux de construire et développer la pratique de l'éducation à l'environnement : animateurs, enseignants, chercheurs, associations, collectivités locales, établissements publics, administrations, indépendants, syndicats, etc.

 

 

               Les réseaux territoriaux représentent des carrefours d'échanges et de réflexion, ainsi que des plateformes de soutien au développement de l'éducation à l'environnement dans les territoires.

 

Ces réseaux agissent sous le statut associatif (association loi 1901) et privilégient les démarches participatives et une gouvernance collégiale.

 

Au niveau régional, en terme d'actions pédagogiques liées à l'éducation à l'environnement, il existe les antennes de GRAINE ( Groupement Régional d'Animation et d'Information sur la Nature et l'Environnement). Attention, car toutes ne portent pas l'appellation "GRAINE".

 

Il existe 8 structures régionales en France qui sont:

 

 

      (Pour plus d'infos, cliquer sur les logos pour accéder aux sites régionaux)


index-copie-1

 

 

    GRAINE Rhone Alpes 

 


 

images-copie-2.jpgGRAINE Aquitaine

 


index-copie-2

 

GRAINE Basse Normandie

 


imagesj.jpg

GRAINE Centre

 


 

imagesk.jpg

GRAINE Ile de France

 


 

imagesu.jpg

GRAINE Languedoc Roussillon

 


 

indexj.jpg

GRAINE Midi Pyrénées

 


indexg.jpg

GRAINE PACA

 


c.jpgGRAINE Pays de la Loire

 


indexx.jpg

GRAINE Poitou Charentes

 


 

imagesH.jpgAriena (Association régionale pour l'initiation à l'environnement et à la nature en Alsace)

 



23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 11:58

index.jpgLe 21 Juin, j'ai été contacté par la communauté de communes de Loches suite à l'envoi d'un courrier ( cf Les questions de foncier.... ) . Le rendez-vous est fixé le 5 Juillet, afin que je puisse présenter un peu mon projet. Affaire à suivre....

 

 

 

 

 

 

 

 


annuaire blog

annuaire blog gratuit

blogs La liste des blogs partique et utile sont sur l'annuaire des blogs.

Blogs Société

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 12:27

Les jardiniers en herbe ont semé leurs premières graines

école -jardin potager - Avril 2011 003.jpgDans le jardin potager de l'école, le mot solidarité a tout son sens.

D'abord on y a vu des papas passer la motobineuse, des papis ratisser le jardin et  le menuisier Richard de Cruviers est venu  placé les coffres de bois qu'il a fabriqué. Car cette année à l'école maternelle on pratique le jardinage en carrés et  les maîtresses pour cela se sont  bien organisées.

école -jardin potager - Avril 2011 002.jpgD'un côté il y a ceux qui  désherbent  la parcelle d'en face, de l'autre  ceux qui sèment et vice-versa. On assiste alors à des échanges comme celui-ci : " Rends moi ma graine", qui  accompagné d'un petit coup de rateau sur la tête rend  la question  encore plus explicite.

école -jardin potager - Avril 2011 007.jpgIl y a donc les désherbeurs, les semeurs et les école -jardin potager - Avril 2011 005.jpgarroseurs fonction très prisée par nos jeunes botanistes.

Et puis on a écouté les conseils de Paul le jardinier  qui vaquait  dans le potager voisin. Il leur a expliqué pourquoi semer les graines de radis avec celles de carottes.

école -jardin potager - Avril 2011 012.jpgAussi  à la fin de la matinée, avant de réintégrer l'école la maîtresse s'est -elle assurée de ce que les enfants avaient appris. Elle leur a posé beaucoup de questions et ils lui ont  prouvé que leurs petites oreilles avaient bien enregistré. A savoir que les radis poussent plus vite que les carottes et qu'une fois à maturité, en les  arrachant , ils permettent d'éclaircir celles-ci.

Qui peut douter maintenant des  vertus pédagogiques du jardinage qui requiert  d'abord un grand sens de l'observation ?

école -jardin potager - Avril 2011 013.jpgPhotos: Chez nos petits  jardiniers il y a déjà ceux qui préfèrent travailler  la terre et ceux qui préfèrent se coucher dans l'herbe.

école -jardin potager - Avril 2011 009.jpg

 Publié le 22.04.2011
Published by VINCENT - dans ARTICLES DE PRESSE
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 12:16

Juillan. Leur jardin secret

Des enfants très attentifs aux explications des animateurs du CPIE./Photo PB
Des enfants très attentifs aux explications des animateurs du CPIE./Photo PB
Des enfants très attentifs aux explications des animateurs du CPIE./Photo PB

Dans le cadre des Journées Nature du conseil régional Midi-Pyrénées, trois classes de l'école maternelle publique ont participé, la semaine passée, au concours baptisé « Jardin secret », organisé par le Centre permanent d'initiatives pour l'environnement Bigorre-Pyrénées.

Il s'agissait pour les élèves de réaliser, dans de petits cageots en bois, de petites compositions liées au thème du jardin ou bien encore de confectionner des épouvantails. Toutes les écoles du département qui participaient à ce concours devaient se retrouver à Bagnères-de-Bigorre pour une journée durant laquelle devaient être proposés de nombreux ateliers de jardinage, de botanique, etc.

Des prix devaient également être décernés aux plus belles réalisations…

Une belle organisation, mais, hélas, le mauvais temps enrayait la démarche et c'est une délégation du CPIE qui venait à Juillan, à l'abri, pour présenter aux jeunes élèves, les photos des réalisations des autres écoles. Un atelier de rempotage de pieds de tomate était également organisé sur place.

L'après-midi n'était certes pas aussi festif qu'il aurait pu l'être au Vallon de Salut à Bagnères, mais le diaporama et les travaux pratiques qui étaient proposés ce jour-là attiraient toute l'attention et plaisaient manifestement aux trois classes juillanaises. Malgré cette petite déconvenue, Sandrine Gentner, directrice de l'école maternelle publique, souligne que cette opération de sensibilisation aura été bénéfique pour les enfants : « Les enfants ont été très motivés pour coopérer et pour créer des épouvantails et des jardins miniatures. Nous avons tous trouvé très intéressant de travailler sur le thème du jardin et on a pu expliquer aux enfants l'entretien du jardin, le respect des plantes et leur croissance ». Notons que cette participation et que le thème des sujets abordés entraient dans le cadre du projet d'école.

 

Publié le 10/06/2011 08:35

 


Molières. Les écoliers ont prouvé au jury qu'ils avaient la main verte

Avant d'aller voir le jardin, une présentation diversifiée da l'activité jardinage sous le préau./ Photo DDM.
Avant d'aller voir le jardin, une présentation diversifiée da l'activité jardinage sous le préau./ Photo DDM.
Avant d'aller voir le jardin, une présentation diversifiée da l'activité jardinage sous le préau./ Photo DDM.

Le jardinage fait fréquemment partie des activités scolaires. Toutefois il n'y a qu'une dizaine d'écoles en Tarn et Garonne à s'inscrire au concours « Écoles fleuries » dans le cadre de l'opération « Apprendre en jardinant » diligentée par l'Office Central de la Coopération à l'École. Et l'école publique de Molières fait partie cette année des établissements scolaires participant au concours. Philippe Guisset, président départemental de l'OCCE et Mme Bes, déléguée départementale de l'Éducation Nationale, constituaient le jury qui est passé jeudi 19 mai à l'école constater le travail des enfants.

L'activité jardinage est très didactique. Ils sont une douzaine d'écoliers moliérains, du CP au CM2, volontaires pour s'investir dans le jardinage. Leur passion fait plaisir à voir et le résultat est au rendez-vous. Depuis la rentrée, sur un terrain jouxtant l'école et mis à disposition par la municipalité, ils jardinent encadrés par leurs enseignantes. Ils prennent soit un peu de temps sur leur récréation, soit ils vont au jardin pendant les heures de cours au titre de l'enseignement des sciences.

Dans des raies tracées au cordeau et dûment pancartées à leur extrémité l'on trouve en train de pousser bon nombre de légumes et fruits (radis, fraises, oignon, courgettes, pommes de terre, petit pois, salades, melon, potirons, tomates, concombres…).

Des jardiniers en herbe passionnés. Les écoliers, intarissables sur la présentation de leur travail, avaient également plaisir à montrer un massif floral élaboré autour d'un arbre ainsi que des jardinières fleuries et entretenues par leurs soins. Sous le préau étaient présentés au jury divers travaux sur la levée de semis et autres éclosions de bulbes.

Sur les murs, de grandes planches avec des photos rappelaient notamment leur visite aux « Jardins secrets » de Cahors tandis qu'à côté, des dizaines de dessins d'enfants faisaient référence au jardin. Sur une table on remarquait le parfait agenda du jardinier et une inscription bien visible « Celui qui plante un jardin, plante le bonheur ». Un adage qui se vérifiait dans l'enthousiasme que mettaient les enfants à présenter leurs travaux au jury.

 

Publié le 23/05/2011 09:34



Villepinte. Initiation au jardinage à l'école Max-Savy

Les petits jardiniers au travail. /Photo DDM, A.F.
Les petits jardiniers au travail. /Photo DDM, A.F.
Les petits jardiniers au travail. /Photo DDM, A.F.

Depuis quelques semaines, les élèves de l'école Max-Savy se rendent quotidiennement dans leur « petit jardin », un espace aménagé par le personnel communal au nord du restaurant scolaire. Rien n'y manque : cuve de réception des eaux pluviales, allées de circulation, clôture, comme chez les pros… M. Méjean, le directeur de l'école, et ses collègues, participent en effet au projet pédagogique initié par l'association départementale des DDEN en collaboration avec l'inspection académique.

Tous les élèves de l'école y participent. Il s'agit d'un projet pluridisciplinaire qui permet aux élèves, de la conception à la réalisation, d'aborder plusieurs matières. Les mathématiques tout d'abord, car il a fallu calculer toutes les cotes pour aménager l'espace, les coûts engendrés, puis l'étude d'œuvres d'art et bien sûr les questions environnementales dans le cadre du développement durable. Une activité saine et instructive, que les potaches semblent beaucoup apprécier.

 

 

Publié le 04/06/2011

 


Bagnères-de-Bigorre. On jardine avec le CPIE

enfance

Apprentissage des techniques du jardinage./Photo S.P.
Apprentissage des techniques du jardinage./Photo S.P.
Apprentissage des techniques du jardinage./Photo S.P.

Depuis le début d'année, un partenariat a été créé entre l'école maternelle de Saint-Vincent et le CPIE. Jérôme Loos, animateur du CPIE, explique : « Nous sommes intervenus trois demi-journées auprès des résidents de la maison de retraite et des enfants de l'école St-Vincent. Plusieurs thèmes furent abordés : le pastoralisme, les rapaces et : pour finir : le jardinage. Montages vidéos, photos, pour les rapaces, nous avons des marionnettes grandeur nature, ces journées ont permis aux personnes âgées de nous faire partager leurs propres souvenirs et expériences ».

Un moment privilégié pour les enfants : aujourd'hui, le thème était le jardinage, ils ont appris la constitution du sol, la terre, les petites bêtes qui y séjournent. Tout le langage du jardinier ! « Après, nous sommes passés à la pratique, nous avons pu semer, arroser, sur les parterres de la maison de retraite. Les enfants ont pu apercevoir plusieurs oiseaux dans le ciel, comme le milan royal ». Avant la fin de l'année, les écoliers reviendront à la maison de retraite voir comment pousse leur plantation ; pendant ce temps, nos papys et mamies en prennent soin.

 
Publié le 02/05/2011 09:13


La Redorte. Zoom sur les écoliers jardiniers

Les écoliers jardiniers./Photo DDM
Les écoliers jardiniers./Photo DDM
Les écoliers jardiniers./Photo DDM

Les élèves de TPS, PS et MS de Magali Lacombe se sont rendus au pressoir pour participer à la mise en terre de bégonias, accompagnés par Josette Labergerie, conseillère chargée des affaires scolaires. Ils ont rejoint Éric Raissac, responsable des espaces verts de La Redorte, et Christian, munis de pelles et d'arrosoirs. Ce rendez-vous prévu de longue date fait suite au partenariat entre les agents des espaces verts et l'école : en effet, les petits Redortais ont pu récupérer des bégonias destinés à la poubelle pour en faire des boutures, guidés par Charlotte Pech. Les boutures, encore un peu petites, accompagnent d'autres belles fleurs soigneusement choisies par Éric ; toutes ces plantes et fleurs forment une très jolie composition tout autour du pressoir. Ces activités s'inscrivent dans le cadre d'un projet annuel de jardinage qui se ponctuera par la participation de l'école au concours des écoles fleuries, organisé par le conseil général de l'Aude.

 

Publié le 01/06/2011 09:44


Published by VINCENT - dans ARTICLES DE PRESSE
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 10:41

 

     perso interrogation  Dans le cadre de mon suivi auprès de Pôle Emploi, j'ai demandé à voir un suivi auprès d'une boutique de gestion (Ces structures ont en général un statut associatif). J'ai été suivi sur une dizaine d'heure par le RILE Touraine.

 

        Ce suivi m'a permis en premier temps de pouvoir un peu organiser ma réflexion sur le projet dans le temps. La priorité a été mise sur les ateliers pédagogiques auprès des écoles, la recherche d'un terrain ( démarches auprès des communautés des communes ). Le volet sur l'éco construction se mettra en place une fois que l'action jardinage/maraîchage aura bien démarré.

ba

          Lors de cet accompagnement, j'ai eu l'occasion de rencontrer un porteur projet,qui a pu mettre son projet en place suite au suivi auprès du RILE. Le projet consistait à mettre en place une ferme pédagogique itinérante, un projet très intéressant. (cf La ferme Bus'onnier)

 

           Par la suite, nous avons travaillé sur la préparation d'une plaquette , afin de pouvoir la présenter aux écoles et sur l'envoi d'un courrier destiné aux communautés de communes afin de trouver un terrain, et de tisser un partenariat auprès de communes.

 

            Nous avons aussi réfléchi sur le type de statut . Sur ce point là je ne suis pas encore vraiment décidé entre un statut associatif  ou un statut de jeune agriculteur.Les 2 statuts permettant de bénéficier d'aides :

 

                               - Pour le statut associatif : Cap asso

Ce dispositif a été créé dans le cadre de la mesure-phare : « Créer 1 000 emplois/an dans les associations ». Il consiste à soutenir des projets de qualité et pérennes, mis en place et développés par les associations, permettant de consolider des emplois ou de créer des emplois (en CDI). L’aide financière de la Région (de 3 ans, renouvelable une fois) varie selon l’importance du projet et des emplois qui y sont liés.

Alors si vous avez un projet associatif dans le domaine de l'environnement, du social, de l'éducation populaire, de la culture, du sport... Renseignez-vous sur Cap' Asso Centre, le dispositif d'aide aux emplois durables dans le milieu associatif.


                               

                          - Pour le statut agricole : Dotation Jeunes Agriculteurs ( DJA)

 

La DJA est une aide à la trésorerie destinée à financer la reprise ou la création d'une exploitation agricole. Accordée sous réserve du respect de conditions, elle concerne aussi bien le jeune exploitant à titre principal que celui à titre secondaire quelque soit la forme d'installation (individuelle ou sociétaire).
Le montant est fixé dans les limites prévues par zones géographiques (plaine, défavorisée et montagne) et des critères suivants :


  - Montant du revenu prévisionnel et proportion tirée des activités de production agricole

 

                 - Difficultés à s’installer rencontrées par le candidat lors d’une reprise hors  cadre familial

 

  - Critères d’appréciation adaptés aux spécificités de l’économie agricole locale arrêtés après avis de la CDOA

 

Le cas échéant, l’engagement du candidat à réaliser un suivi économique, technique et financier

 

image.phpLors des dernières séances , nous avons décidé de déposer une demande de subvention européenne intitulé la mesure 4.2.3.Nous nous sommes renseigné auprés du Cré-sol sur ce type de subvention. Le dossier a été déposer en début d'année, nous attendons encore une réponse.

 


17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 17:10

       Cela n'a pas vraiment grand chose à voir avec le contenu de ce blog , mais je suis tombé par hasard sur un site apparemment utilisé au niveau scolaire et dans des centres pour des enfants handicapés. J'y ai jeté un coup d'oeil, il est vrai, que cela peut être intéressant pour les tout petits.

Ce site s'appelle Farmerama , c'est en gros un jeu qui a pour but d'entretenir une ferme virtuelleimages.

Published by VINCENT
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 10:36

La recherche d'un terrain d'accueil pour un tel projet, est un étape qui n'est pas a négliger....

 

    ferme16        En prenant conscience de l'avancement sur la rédaction du projet, la recherche d'un terrain, est devenue de moins en moins une priorité. Suite aux différents suivis que j'ai pu avoir sur l'année 2010 et jusqu'à présent, la priorité a été mise sur la finalisation de la rédaction du projet (qui prendrait la forme d'une sorte d'étude de faisabilité), recherche de partenariat et d'associé(es), recherche de financements, ce qui finalement m'a permis de mettre la recherche de terrain à plus tard. Ceci n'handicapant pas le démarrage d' activités pédagogiques auprés de structures scolaires et/ou de centres de loisirs.

 

Je peux, tout de même tirer quelques conclusions des enquêtes passées en voulant à tout prix, mettre la priorité sur le recherche d'un terrain.

 

- Il ne faut pas trop se "faire d'illusions sur l'endroit de ses rêves". Même si cela peut arriver, les bonnes occasions qui remplissent tous les critères que l'on peut souhaiter, sont rares. Il est donc important, de pouvoir prendre du recul par rapport aux objectifs donnés d'un terrain , mais plus se concentrer sur des objectifs importants : est ce un terre favorable au maraichage? y a t'il un accés à l'eau?proximité du public visé ?etc....

 

- J'ai longtemps tourné autour de la question " Vaut mieux t'il s'installer  en milieu rural ou ou sur du péri urbain?" Je me suis rendu compte, lors de mes premières recherches, en discutant avec des agriculteurs , que le milieu rural était sérieusement atteint du symdrome des "cités dortoirs" et m'ont plus conseillé , par rapport à mon projet, de viser plus sur du péri urbain. Sans trop vouloir rentrer dans la problématique, de la disparition des petits commerces et autres structures dans le milieu rural, cela reste une problématique pour laquelle je reste sensible et reste admiratif devant les initiatives de redynamisation au sein des petites communes afin d'atténuer le syndrome précédemment cité.(cf par exemple l'émission "Carnets de campagne" sur la radio France Inter)

Le côté périurbain peut avoir cet avantage (vu l'aspect pédagogique mis en avant dans le projet ), d'être plus à proximité du public ( adulte et scolaire) et des structures gravitant autour du projet ( fournisseurs, structures administratives, chambre d'agriculture etc...)

 

Définition: Une cité dortoir est une ville (ou un village) avec un marché du travail réduit et dont le principal but est de regrouper des logements. Au lieu d'avoir une activité dans cette ville, les habitants sont souvent employés dans une importante cité voisine. Une telle situation entraîne des migrations pendulaires entre la ville-dortoir et le bassin d'emploi.

 

- En ce qui concerne la recherche de terrain, j'ai utilisé divers outils ( même si cela n'a pas été encore été fructueux, ce n'est pas trés grave car cela m'a permis de glaner pas mal d'informations.) 


 

big arobaseLe dépôt d'annonces sur Internet par le biais de sites liés aux thèmes visés par le projet. J'ai essentiellement déposé des annonces sur ces 3 sites ( il est important de renouveler son annonce de temps en temps afin qu'elle soit lisible, ou bien parce qu'elle ne reste sur le site que sur un mois):

 

-Terre de Liens

 

- Eco Bio Info

 

- Passerelle Eco


 

logo-point-infoPar le biais du Point Info Installation (PII) à la chambre d'agriculture. Lorsque l'on souhaite commencer une activité dans le milieu agricole, il est important de prendre un premier rendez vous auprés de cette structure. Au fil de ce premier entretien, quelques offres de terrain m'ont été proposées. Même si l'entretien n'aboutit pas à une vente ou à une location, cela vaut le coup d'aller discuter avec les propriétaires.

 

 

 

 

 

pgi0350En prenant contact avec des communes ou des  communautés de communes. Il m'a été donné comme conseil d'envoyer un courrier avec un descriptif du projet et non par email, car les responsables au sein de ces structures reçoivent un nombre assez important de messages électronique, ce qui rend la demande moins visible. Au bout d'une semaine , la commune de Bléré a répondu à ma lettre. Un entretien a été fait avec une adjointe, afin de présenter de vive voix mon projet. L'entretien s'est bien passé, mais je n'ai plus de nouvelles depuis. Il me faut reprendre contact avec l'adjointe.

 

Voici le courrier envoyé


 

Monsieur ANGLADE VINCENT 

CIAS

7, Rue de Tours

37600 LOCHES

Tél: 06-80-42-48-52

E-mail: vincent.anglade@gmail.com

 

 

 

OBJET: PROPOSITION D'UNE ACTION ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE/DEVELOPPEMENT DURABLE

 

 

Monsieur Le Président,

 

 

 

Je m'appelle Vincent ANGLADE, j'ai 28 ans, je vis depuis plus d'un an au sud du département d'Indre et Loire.

 

Je suis depuis le mois d'octobre 2010, suivi par l'ADEAR 37 (Association pour le Développement de l'Emploi Agricole et Rural) et en partie par la Chambre d'agriculture, par rapport à un souhait d'installation sur une petite exploitation agricole dans la région.

 

Mon projet a pour thème:

 

« Jardins pédagogiques et initiation aux techniques de construction traditionnelle écologique »

 

Ce projet, s'adresse autant au jeune public, qu'au public adulte. Le but étant de mettre en place des activités sur une petite exploitation ( entre 1 et 2 ha) et d'accueillir du public, sur des activités touchant les domaines d' « agriculture vivrière » et d'éco-construction.

 

Souhaitant fortement intégrer ce projet au sein d'une collectivité locale, je suis à la recherche d'un terrain agricole à louer d'une superficie maximale de 2 hectares. Je m'adresse à vous, n'arrivant pas à trouver ce terrain et cela malgré des recherches intensives.

 

Mon projet peut s'inscrire dans la dynamique de l'Agenda 21 portée par le Conseil Régional. Si, vous portez un quelconque intérêt pour ce projet, peut être pourrions nous en discuter au sein de votre structure.

 

Dans l'attente de vous rencontrer,je vous prie d'agréer, Monsieur Le Président, mes sincères salutations.

 

 

ANGLADE Vincent

 


 


 


 


Presentation

  • : les jardins pédagogiques
  • les jardins pédagogiques
  • : Les diverses démarches de création d'un projet ayant pour thèmes le jardinage auprès des écoles et de l'éco construction
  • Contact

Texte Libre

VISITES

Website counter